Calculeo

Fonctionnement, prix, économies d'énergie, tout savoir sur le radiateur électrique

Le radiateur

Le radiateur est un équipement d'échange de chaleur. Il transmet, par convection et/ou par rayonnement la chaleur qu'il a reçue par effet Joule (on parle alors de radiateur électrique) ou par l'intermédiaire d'un fluide ou d'un corps chaud (on parle alors de radiateur à eau). Pouvant être de plusieurs types, puissances et formats, avec des modes de fonctionnement très variés, le radiateur se décline sous de multiples visages. Calculeo vous les présente.

Combien votre radiateur va vous coûter?
Vous n'arrivez pas à estimer le coût d'achat de votre radiateur? Calculeo met à votre disposition jusqu'à 5 devis gratuits, sans aucun engagement de votre part.

Obtenir mes devis



Un mode de chauffage qui suit les évolutions de la société

Dans les années 1950, la majorité des foyers utilise un chauffage central, composé d'une chaudière (au fioul, au charbon ou au gaz) et de radiateurs à eau chaude, souvent en fonte. Vers 1970, le radiateur électrique (convecteur) apparaît. Il permet de chauffer de manière indépendante différentes pièces et ne nécessite pas l'installation d'une chaudière. En 1973, le premier choc pétrolier frappe la France, causant indirectement l'essor du radiateur électrique. Face à la hausse du coût des énergies fossiles et au manque d'indépendance énergétique, le gouvernement amorce le développement de l'électricité nucléaire, induisant aussi celui chauffage électrique. Dans les années 1980, le convecteur commence à déplaire. Il génère souvent des factures élevées car les habitations ne sont pas correctement isolées. De plus, le prix des énergies fossiles redevient compétitif. Dans les années 1990, la part du chauffage électrique recule au profit de modes de chauffages plus respectueux de l'environnement (énergie solaire ou géothermique, bois,…). En parallèle, les radiateurs électriques deviennent plus performants (modèles à accumulation, à inertie,…). Stable dans les années 2000 (environ 55%) la part de chauffage électrique dans les logements résidentiels neufs a augmenté entre 2005 et 2009 et, suite à la réglementation thermique de 2012, a diminué jusqu'aux environs de 30% (1). Dans l'habitat individuel, l'énergie la plus utilisée pour le chauffage est le gaz, suivi de près par l'électricité puis par le fioul et dans une moindre mesure le bois (2). Les radiateurs à eau sont actuellement utilisés avec des pompes à chaleur ou des chauffages solaires, électriques ou à combustion.

Tous les radiateurs

Les radiateurs à eau chaude

Raccordé au système de chauffage central, le radiateur à eau chaude (radiateur de chauffage central) transmet à son environnement la chaleur contenue dans de l'eau préalablement chauffée. Différents appareils peuvent chauffer cette eau : pompes à chaleur, chauffage solaire ou chaudières à gaz (on parlera alors de radiateur au gaz), au fioul, à bois, électriques. La chaleur est émise par ces radiateurs par convection et par rayonnement. Afin d'optimiser le transfert calorifique, ils ont des formes (tubes, ailettes, lames,…) telles que la surface d'échange est la plus importante possible.

Le radiateur à eau chaude existe sous plusieurs formes. Parmi les modèles les plus populaires  on peut citer entre autre : le radiateur basse température, le radiateur en fonte, le radiateur en acier etc.

Les radiateurs basse température chauffent sur le même principe que les autres radiateurs à eau avec comme seule différence la température de l'eau en circulation : entre 45 et 50°C alors que la moyenne dans les radiateurs classiques est entre 70 et 90 °C. Ces appareils sont couplés avec des pompes à chaleur ou des chaudières basse température. Ils sont plus volumineux que les autres afin d'offrir un bon confort thermique malgré une température de l'eau plus basse.

Le radiateur en fonte (matériau traditionnel des radiateurs) possède une bonne inertie thermique et offre un confort thermique appréciable. Robuste et durable, le radiateur en fonte est souvent grand, lourd et cher. Le radiateur en acier, le plus économique de tous, monte rapidement en température mais son inertie est faible. Il existe dans une grande variété de formes et de couleurs. Le radiateur en aluminium possède une inertie moyenne (comprise entre celle de la fonte et de l'acier). Généralement léger, il peut parfois souffrir de corrosion.

Qu'il s'agisse de radiateur vertical ou horizontal, les deux modèles offrent un confort équivalent s'ils ont la même puissance. Le choix dépend plus de la configuration des lieux.

Les radiateurs électriques

Depuis la création du convecteur, le radiateur électrique a beaucoup évolué et il existe actuellement de nombreux modèles différents en termes de technologie, d'applications, de performances et de prix.

Le radiateur électrique « classique » (convecteur), modèle le plus basique et d'un coût modique, chauffe rapidement l'air ambiant par convection. Adapté aux pièces de taille réduite, il procure un bon confort thermique uniquement si le logement est bien isolé.

Le radiateur à infrarouges fonctionne par rayonnement en transmettant sa chaleur aux objets et aux corps qui l'entourent. Il n'émet pas de dioxyde de carbone et a un bon rendement énergétique. Avec des ondes courtes (radiateur halogène), il est particulièrement adapté en extérieur ou en appoint dans une salle de bains. Les appareils à ondes longues sont idéaux pour les pièces à haut plafond.

Le radiateur à inertie (radiateur à chaleur douce) restitue majoritairement par rayonnement et de façon homogène via le corps de chauffe (souvent en aluminium) la chaleur qu'il a accumulée dans le cœur de chauffe. Dans les appareils à inertie sèche, ce cœur de chauffe solide (matériau métallique, réfractaire, pierre naturelle) renferme les résistances. Pour ceux à inertie liquide (radiateurs caloporteurs), les résistances sont plongées dans un fluide caloporteur (huile minérale ou végétale, glycol,…). Très adaptés pour le séjour ou les chambres, ces radiateurs sont économiques (ils chauffent encore même éteints) et offrent un bon confort thermique.

Le radiateur à accumulation fonctionne aussi sur le principe d'inertie mais sa capacité d'inertie est plus grande que celle des radiateurs à inertie. Il stocke dans son cœur de chauffe la chaleur quand l'électricité est à tarif réduit, pendant les heures dites creuses. Il offre une chaleur douce et homogène mais il est souvent lourd et encombrant.

Le radiateur à bain d'huile utilise le principe de l'inertie liquide mais il transmet la chaleur par convection, au travers de ses ailettes verticales. Généralement sur roulettes, le radiateur à bain d'huile sert comme chauffage d'appoint puissant et peu coûteux à l'achat. Il doit cependant s'installer avec précaution car la température à sa surface peut être très élevée.

Le radiateur radiant ou rayonnant (panneau rayonnant) se compose d'une plaque d'aluminium (chauffée par résistance) entourée d'une façade de protection (grille ou paroi en marbre ou en verre). Son rayonnement fournit une chaleur rapide et homogène pour de grandes pièces telles que les salles de séjour.

Le radiateur soufflant, économique et léger, est recommandé comme chauffage d'appoint pour les pièces de petite taille. Il fonctionne par convection forcée. Son ventilateur fait rentrer de l'air, ensuite chauffé par sa résistance électrique puis renvoyé vers l'extérieur.

Le radiateur sèche-serviettes assure le chauffage de la salle de bains tout en portant les serviettes de toilette et en les gardant sèches. Généralement en acier, voire en aluminium, il peut être lié au chauffage central (modèle à eau ou mixte) ou indépendant (modèle électrique).

Les radiateurs électriques peuvent exister en version fixe ou mobile. Il existe des modèles spécifiques comme les radiateurs de salle de bains (électriques, à eau ou mixtes) qui doivent fournir une chaleur rapide et offrir toutes les garanties de sécurité nécessaires dans ce milieu humide.

Le saviez-vous ?
Tous vos travaux qui ont pour but de vous faire consommer moins d'énergie ou d'utiliser des sources d'énergie renouvelables sont potentiellement éligibles à des aides écologiques!

Calculez vos aides

 

(1) Bilan électrique 2015 – RTE (Réseau de Transport et d'Électricité)

(2) Les avis de l'ADEME – Modes de chauffage dans l'habitat individuel


Les services Calculeo

Vous avez accès gratuitement à l'ensemble des aides existantes
Je calcule mes aides

Vous êtes mis en relation avec des professionnels de la rénovation énergétique
Je fais une demande de devis

Vous recevez la Prime Énergie sous forme de chèque
Je calcule ma Prime Énergie


Les derniers calculs

À Suresnes
Aides possibles : 273 €
À Le Taillan-Médoc
Aides possibles : 2 310 €
À Levens
Aides possibles : 2 070 €

Les avis sur Calculeo

1344 personnes ont donné leur avis sur le service Calculeo (note moyenne: 4,1/5)

Je ne comptais pas m'appuyer sur vous : je suis tombé sur le suite par hasard. Mais votre contact a été aidant. Les mails de bons rappels! Voire carrément un coup de fil pour préciser les choses!
Nicolas A. - Trois-Monts (14)
tout c'est trés bien passé ,cela a etait trés facile , j'attend la facture de l'entreprise (congé) pour conclure
jean pierre f. - Grabels (34)
infos précises concernant la règlementation et le droit aux aides
paul p. - Pujols (47)